Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME
assurance prêt

L’assurance de prêt pour les professionnels : mieux comprendre pour mieux choisir

Conçue initialement pour les particuliers notamment dans le cas des prêts immobiliers, l’assurance de prêt a vu son champ s’élargir aux files des années et concerne désormais aussi bien les particuliers que les professionnels. Ces derniers sont ainsi appelés à fournir cette garantie aux banques pour avoir accès à un financement de leurs projets.

Egalement appelée assurance emprunteur, l’assurance de prêt n’est pas légalement obligatoire, mais elle est exigée par les banques quasi-systématiquement comme garantie, qu’il soit pour la construction ou l’achat d’une maison ou pour un besoin purement professionnel (lancement ou extension d’un projet)

Comprendre les garanties couvertes par l’assurance

On doit distinguer entre deux types de garanties prévues par l’assurance de prêt :

  • Les garanties couvrant le décès et la perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) de l’assuré qui donnent droit au remboursement de la totalité du capital encore dû.
  • Les garanties relatives à l’invalidité et à l’incapacité concernent l’invalidité permanente partielle (IPP), l’invalidité permanente totale (IPT) et l’incapacité temporaire totale (ITT) qui surviennent suite à une maladie ou un accident dont a été victime l’assuré, ne lui permettant plus d’exercer son activité professionnelle.

Il faut souligner que l’ITT peut avoir deux définitions différentes. Elle peut s’interpréter soit comme l’incapacité de l’assuré à exercer sa propre activité professionnelle, soit comme une incapacité à exercer tout type d’activité professionnelle.

Pour toutes ces garanties, l’assuré doit accorder une attention particulière aux exclusions qui déterminent les risques non couverts par son assurance de prêt.

assurance de prêt

Les principes d’indemnisation des contrats d’assurances de prêt

Il existe deux principes d’indemnisation qu’un contrat d’assurance emprunt peut comporter :

  • Le principe indemnitaire : il prévoit le remboursement du capital dans la limite de la perte de revenu subie par l’assuré. Autrement dit, si votre employeur ou votre régime obligatoire prévoit le maintien de la totalité de votre salaire, votre assurance de prêt ne sera pas versée.
  • Le principe forfaitaire : dans ce cas, votre assurance d’emprunt rembourse l’échéance, nonobstant la prise en charge fournie par votre employeur ou votre régime obligatoire. L’assurance de prêt interviendra, alors, pour couvrir la totalité de l’échéance, même si votre salaire est entièrement maintenu.

Souscrire une assurance de prêt lorsqu’on est un professionnel ou un travailleur non salarié TNS est une opération délicate où l’on a parfois besoin de conseil. Le courtier en assurances SL Conseils fournit ce type de couverture et peut vous aider à choisir celle qui vous convient le mieux en comparant plusieurs offres de plusieurs compagnies d’assurances. Vous pouvez contacter ce courtier en assurances pour plus d’informations sur l’assurance de prêt ou pour obtenir un devis gratuit.

admin

intracommunautaire