Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME

La SCPI ou comment investir dans un patrimoine immobilier solide ?

Face à la concurrence grandissante et un marché de plus en plus saturé, il est indispensable pour une PME de trouver un moyen sûr pour innover et rester compétitif.

Aussi, pour faire fructifier sa trésorerie, il est recommandé de placer une partie dans un secteur stable et porteur. La SCPI (société civile de placement en immobilier) est un moyen fiable pour gagner gros et sans trop risques.

Placer son excédent de trésorerie dans une SCPI

Chaque année, plusieurs milliers d’entreprises  de toutes tailles optent pour ce placement immobilier afin de diversifier leur trésorerie.

Cependant, avant de faire le grand saut, il est indispensable de comprendre le fonctionnement de cet investissement afin de déterminer la forme de la SCPI qui convient au budget de la société et à ses objectifs. Investir dans une scpi dont le sous jacent est de l’immobilier est un engagement de long terme contrairement à une SICAV de trésorerie ou à un compte à terme (CAT).

La location immobilière : un plus

Investir en SCPI donne accès à plusieurs avantages sur le long terme.

Le retour sur investissement est immédiat : Les revenus locatifs sont versés sur le compte en banque de l’entreprise trimestriellement (voire mensuellement).

Pour les novices : la SCPI est une forme de placement immobilier locatif qui partage les loyers de plusieurs biens entre les associés (les porteurs de parts). Pour faire partie des bénéficiaires et recevoir un revenu continu, il faut acheter des parts de SCPI. Avec les capitaux collectés auprès de milliers d’investisseurs, le gérant de la scpi achète, loue, gère puis revend des immeubles en France voire en Europe.

Faire le meilleur choix

Pour reconnaître une scpi attirante parmi la centaine en commercialisation en France, il faut évaluer ses performances.

Pour ce faire, il est important de comprendre son mode de fonctionnement en commençant par l’évolution de son portefeuille immobilier dans le temps.

Les réserves pour faire face aux imprévus, les provisions pour gros travaux sont 2 autres critères fondamentaux à vérifier.

La notoriété de la société de Gestion est également à prendre en compte pour déterminer son niveau de sérieux. Dans ce cas, il est nécessaire de s’informer sur ses délais de transactions ainsi que l’assiduité de ses paiements. Il est à noter que pour commercialiser des parts de SCPI auprès du public, la société de Gestion doit avoir une accréditation de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers).

 

 

Sophie

société fiduciaire