Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME
créances

Créances clients : comment bien les gérer

Vous êtes régulièrement face à des créances clients ? Et en tout état de cause, cela peut mettre en difficulté toute votre organisation. Il faut même savoir que les retards de paiement engendrent la faillite de multiples entreprises françaises chaque année. Il convient donc de gérer au mieux les retards de paiement et d’appliquer les mesures nécessaires pour vous faire payer. Développons le sujet.

Exigez un acompte à vos nouveaux clients

Une bonne habitude à avoir est d’exiger de manière systématique un acompte à vos nouveaux clients. Bien entendu, cela peut ne pas s’appliquer à vos clients réguliers, sauf pour les mauvais payeurs. En tout cas, il est courant de demander un acompte de 50% à la commande puis le reste à la livraison. De cette manière, vous avez une sécurité minimum grâce à la somme de départ reçue. Si vous sous-traitez, cela vous aide alors notamment à payer vos sous-traitants à temps.

La légalité en matière de délai de paiement

Ensuite, vous devez savoir que le délai pour payer une prestation est régi par certaines dispositions légales. En l’occurrence, si vous traitez avec une entreprise, le délai légal maximum de paiement est de 30 jours. Suite aux 30 jours, il s’agit d’un retard de paiement. Toutefois, cette règle comporte certaines exceptions. En effet, le contrat qui vous lie à votre client peut prévoir une durée différente. En réalité, le délai peut donc soit être raccourci, soit être allongé. En cas de disposition particulière sur le contrat, ce sont celles-ci qui prévalent.

Ensuite, en cas de retard de paiement, sachez que votre client s’expose à des pénalités de retard, ainsi qu’à une indemnité pour frais de recouvrement.

Comment réclamer les créances clients

Dans la pratique, il est parfois difficile de récupérer les paiements de ces clients. C’est pourquoi il convient d’avoir une politique claire par rapport à ces créances. Bien entendu, vous devez tout d’abord relancer votre client pour lui exiger le paiement au plus vite. Cela peut par exemple être réalisé avec un logiciel de recouvrement de créances clients, par téléphone ou encore par courrier. Dans l’idéal, vous devez définir un nombre de relances acceptable avant de passer à l’étape supérieure. En effet, certains clients vont être insensibles à vos relances.

Dans ce cas, vous pouvez alors faire appel à un cabinet de recouvrement. Leur relance aura alors plus de poids, ce qui suffit généralement à déclencher le paiement. Par contre si cela ne suffit pas, la seule solution reste la voie juridique.

Aurelie

architecte