Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME

Peut-on utiliser sa cigarette électronique au travail?

Peut-on utiliser sa cigarette électronique sur son lieu de travail? C’est une question que se posent de nombreux français. En effet, la loi est encore assez floue sur le sujet.

La e-cigarette n’est pas une cigarette classique

Et pour cause: la cigarette électronique et la cigarette classique sont deux choses différentes, soumises à des lois différentes.
En effet, la e-cigarette est actuellement considérée comme un produit de consommation courante.
A contrario, la cigarette classique est soumise à des règles strictes.
Ainsi, il est interdit de fumer dans les lieux publics ou affectés à un usage collectif, comme un bureau par exemple.
Alors, cela veut-il dire que l’on peut utiliser sa cigarette électronique au travail?

Vapoter n’est pas fumer

Oui et non. Pour le moment, aucune loi n’interdit noir sur blanc l’usage d’une cigarette électronique au travail, puisque vapoter n’est pas fumer.
En effet, la loi fait très clairement la distinction entre la fumée émise par une cigarette électronique et celle provoquée par la cigarette classique.
Cependant, votre employeur peut ajouter cette restriction au règlement intérieur, comme expliqué ici. Et dans ce cas, vous ne pouvez pas vapoter au bureau.
Car il faut néanmoins savoir qu’en cas d’allergies, ou de risques futurs, l’employeur peut être poursuivi. Le vapotage passif n’étant pas encore encadré, l’employeur peut être tenu pour responsable de la dégradation de santé d’un de ses employés pour vapotage passif.
A noter que la loi est différente en ce qui concerne les transports en commun, comme l’avion, où il est formellement interdit d’utiliser tout objet électronique ou tout appareil provoquant de la fumée, afin d’éviter un départ de feu, un accident, une panne des appareils électroniques, ou même, une bagarre entre passagers vapoteurs et fumeurs lorsqu’ils se retrouvent coincés en hauteur après plusieurs heures de vol.

Une loi sur la cigarette électronique?

Prochainement, une loi sur la cigarette électronique devrait voir le jour afin de régler ce problème de flou juridique.
Pour le moment, l’Assemblée Nationale aurait déjà adopté une loi interdisant le vapotage. Mais la création d’une loi prend du temps, et nous devrions en savoir plus dans les mois à venir.
A première vue, il semblerait que le texte soumette le vapotage à un encadrement différend de celui des consommateurs de tabac. Ainsi, il se pourrait que les entreprises aient à créer un espace réservé aux vapoteurs, comme il en existe déjà pour les fumeurs.
De ce fait, vapoteurs et fumeurs ne devront pas être mélangé dans une même pièce.
La raison est simple: les vapoteurs sont des fumeurs suivant une forme de sevrage, et les mélanger avec des fumeurs risquerait de les faire replonger.

La cigarette électronique moins nocive que le tabac

Car suite à de nouvelles enquêtes réalisées par des organismes indépendants des lobby du tabac, il semblerait que la cigarette électronique soit moins nocive que ce dernier.
Avancée importante, puisque jusqu’ici, de nombreuses études ont été commandées par les industriels du tabac, qui, évidemment, souhaitent tuer dans l’œuf cette nouvelle forme de sevrage.
A noter que la e-cigarette permet de consommer du e-liquide formulé sans nicotine, chose qui reste impossible avec une cigarette classique. On en trouve sur la plupart des boutiques en ligne de cigarette électronique, comme la suivante. C’est sur ce point que les débats portent actuellement, puisque certains organismes souhaiteraient que le logo relatif à la dangerosité de la nicotine soit tout de même appliqué sur les flacons de e-liquide n’en contenant pas. Une décision qui provoque l’incompréhension des fabricants.
En attendant que la cigarette électronique soit mieux encadrée, et, à condition que votre employeur n’ait pas formulé cette interdiction dans le règlement intérieur de votre entreprise, vous pouvez donc utiliser votre e-cigarette au travail.
Mais pour respecter vos collègues et votre entourage, il est tout de même conseillé d’éviter de vapoter au bureau.

Sophie