Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME
bilan_competences

Devenir manager bienveillant en 5 étapes

Le management constitue un élément essentiel dans le développement de toute entreprise, quels que soient son secteur d’activité et sa taille. Les managers doivent à tout prix avoir un bon sens du leadership pour toujours motiver au mieux leurs équipes. Ils doivent notamment les accompagner de manière sincère et positive. On parle ici surtout de management bienveillant. A l’heure actuelle, beaucoup d’individus souhaitent justement devenir managers bienveillants. Voici les différentes étapes à suivre pour accéder à ce type de métier. Le point dans les lignes qui suivent.

Avoir la posture du manager bienveillant

Lors d’une formation management bienveillant, il est tout d’abord important d’acquérir la posture du manager en question. Il ne faut en aucun cas oublier que chaque bon manager a son propre style de management pour manager une équipe. Toutefois, quel que soit le mode de management d’équipe adopté, il est essentiel d’appréhender en amont le management bienveillant tel un outil de performance et de mieux-être. Dans cette première étape, on doit connaître les moyens de ne pas devenir un facteur de stress pour chaque collaborateur.

Donner du sens au travail

Après avoir acquis la posture du manager bienveillant, la prochaine étape du programme d’une formation management bienveillant est de donner du sens au travail en créant un réseau de positivité. L’idée est ainsi de mettre en place des procès permettant de rendre l’organisation plus efficace et de préserver son équipe. Il est aussi important de prendre le temps d’expliquer les objectifs et la stratégie de la société concernée, de rappeler les missions et la place de chacun des collaborateurs dans la performance et de susciter la motivation et l’envie.

Être un leader positif

Pour devenir manager bienveillant, il est également essentiel d’être un leader positif en communiquant avec authenticité et empathie. Pour cela, il faudra mettre en pratique l’écoute active et l’empathie afin de devenir un véritable un facilitateur des échanges. Il faudra aussi faire preuve de diplomatie et de tact lorsqu’on communique avec ses collaborateurs pour déléguer des tâches, par exemple. On doit d’ailleurs se baser sur l’intelligence émotionnelle et bien soigner sa communication managériale.

Créer la motivation et l’engagement

Afin d’accéder au métier de manager bienveillant, il est en outre important de créer la motivation et l’engagement. Pour cela, il est capital de se servir des 3 leviers de l’engagement, à savoir l’appartenance, la compétence et l’autonomie. Il faut également savoir miser sur l’échange, le partage et la coopération. Pour développer l’esprit d’initiative, il est d’ailleurs essentiel d’autoriser le droit à l’erreur. Il est enfin impératif d’apprendre à faire confiance à l’aide d’une dose de contrôle et d’autonomie.

Rester un manager bienveillant, quelle que soit la situation

Un bon manager bienveillant sait être opérationnel quelle que soit la situation à laquelle il fait face. Que son équipe fasse preuve de cohésion ou non, il doit être en mesure de la piloter dans les règles de l’art pour éviter les mauvaises surprises. Il doit alors savoir conjuguer bienveillance et exigence. Pour faire simple, le rôle du manager, en plus de manager son équipe, est de la responsabiliser, de développer les compétences, de gérer les conflits, d’améliorer la qualité de vie au travail, etc. Il doit aussi toujours faire preuve d’agilité dans l’exercice de son métier.

Aurelie

securite_travail