Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME

Avocat ou notaire : quel professionnel vous faut-il ?

Les avocats et les notaires sont très utiles lorsque vous avez besoin d’un expert du droit devant vous épauler dans une quelconque démarche. Cependant, ils ne jouent pas les mêmes rôles. Voilà pourquoi nous vous aidons à faire un choix grâce aux éléments de présentation et distinction entre l’avocat et le notaire.

L’avocat et le notaire : deux conseillers juridiques

L’avocat et le notaire sont deux experts du droit ayant suivi une formation juridique. Devenir avocat ou notaire demande obligatoirement l’obtention d’une licence de droit suivi d’un master, un cursus de base typiquement pareil. Le point commun entre ces deux métiers est la relation directe de confiance avec le jugeable. L’avocat et le notaire sont tous deux des conseillers juridiques qui savent renseigner sur les meilleures solutions à envisager en fonction des règles juridiques en vigueur. En cas de consultation juridique précise, ne trainez pas à prendre rendez-vous avec un notaire avocat ou un avocat spécialiste du domaine concerné. Il faut souligner que l’avocat tout comme le notaire peuvent arborer le titre de civilité de « Maître ».

Différences entre l’avocat et le notaire

D’un point de vue historique, la différence entre avocat et notaire repose sur la pratique du contentieux pour le premier, et sur la pratique des contrats authentiques pour le second. La différenciation entre l’avocat et le notaire est régie par les distinctions de pouvoirs que la loi a attribués. L’avocat a la possibilité de représenter son client qu’il s’agisse d’un particulier ou d’une entreprise. Un avocat en droit des sociétés par exemple représentera une société devant le tribunal ou le juge, alors que le notaire quant à lui peut le faire seulement quand il s’agit de matières non contentieuses. Le statut d’officier public du notaire l’aide à établir des actes authentiques qui font foi jusqu’à preuve contraire. Ces documents sont rédigés en conformité avec les prescriptions légales. Également, le notaire se doit d’être impartial. Ce qui lui permet d’œuvrer simultanément dans l’intérêt des deux parties à l’acte. À l’inverse, l’avocat se positionne et défend son client uniquement. Prenez donc un rendez-vous avec un avocat ou un notaire au besoin !

Effectuer son choix en fonction de ses besoins

Pour certains actes, le recours à l’un ou à l’autre est fortement conseillé, voire sine qua non. Pour les changements de régime matrimonial et les divorces, vous devez trouver un avocat pour une consultation juridique. Quant aux successions et aux contrats de mariage, il faudra consulter un notaire. En cas de donations, avocats comme notaires pourront s’en charger. Par contre, lorsqu’il s’agit de donations faites à de nombreux enfants, il est préférable de solliciter les services d’un notaire pour anticiper les litiges lors de la succession.

anna

Former
marketing