Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME

Tout savoir à propos de l’audit fiscal

En vue de réduire les irrégularités et les impositions excessives, il est crucial de procéder à une optimisation fiscale. En effet, plus de 40000 entreprises sont contrôlées par l’administration fiscale française tous les ans. Afin de limiter les risques liés à ces contrôles fiscaux, il est conseillé de réaliser un audit fiscal.

En quoi consiste un audit fiscal ?

Il s’agit d’une procédure qui vise à prémunir l’entreprise contre les risques fiscaux. Elle est de plus en plus demandée par les sociétés de taille moyenne désirant conforter leurs déclarations ou leurs décisions. En effet, l’évolution constante et la complexité des textes de loi qui régissent la fiscalité des firmes, occasionnent l’augmentation du risque fiscal et le manque à gagner sur le plan stratégique. De ce fait un audit est efficace pour analyser la gestion de sa compagnie ainsi que les déclarations comptables. Pour ce faire, les experts vont établir les préconisations et lister les pratiques à risque pour évacuer tout futur incident fiscal.

Un cabinet d’avocat fiscaliste s’occupe également d’évaluer les sommes non versées à l’administration fiscale et qui pourront être réclamées en cas de contrôle. À l’issue de cette opération, le chef d’entreprise pourra constituer une réserve qui vise à couvrir les sommes dues non versées. Il pourra par la suite entrer en contact avec l’administration fiscale dans l’objectif de négocier un étalement des versements des sommes dues. Le cas échéant, le concerné pourra signaler des erreurs de gestion ou de déclaration. Il est aussi de son droit de demander une vérification fiscale au cas où celui-ci soupçonne qu’il a commis des erreurs de déclaration ou de gestion.

Quel professionnel engager pour ce type de mission ?

Pour confier cette affaire, le mieux est de faire appel à un cabinet d’avocat fiscaliste. Maîtrisant son métier sur le bout des doigts, il est l’allié parfait pour ce type de mission. Il dispose d’une vue d’ensemble sur les éléments fondamentaux de la planification fiscale de son client. Il est donc en mesure d’accompagner ce dernier tout au long de la procédure afin de lui fournir des prestations en adéquation à ses attentes. L’intervenant joue un rôle de conseiller auprès de son client, concernant les enjeux fiscaux et commerciaux touchant l’entreprise-cliente. Il est là pour veiller à défendre les intérêts de ses clients.

Tout au long de sa mission, il met un point d’honneur à respecter la confidentialité des dossiers qu’il traite. Autrement dit, les communications resteront confidentielles. Ses fonctions sont souvent confondues à celles d’un comptable, qui lui, s’occupe des états financiers et des déclarations des revenus conformément à la stratégie établie par le fiscaliste. Pour déceler la perle rare, il faut prendre le temps de vérifier certains critères tels que sa formation universitaire, ses qualifications et son expérience dans le domaine.

anna

Centrale des credits