Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME

SASU : ce qu’il faut savoir sur cette forme juridique

Comprenez aujourd’hui les tenants et les aboutissants de la forme juridique SASU ou Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle. Comme son nom l’indique, ce statut est idéal pour les futurs dirigeants qui ne souhaitent pas avoir d’associés dans leur future entreprise, du moins pas au début. La réglementation de la SASU est similaire à celle de la SAS. En tout cas, créer un SASU est très simple. Focus.

Le dirigeant est le seul associé

Sa flexibilité est le principal atout de la SASU. Elle ressemble d’ailleurs en de nombreux points à la SAS. C’est pratiquement le même statut si on y regarde de plus près. La seule différence est que la SASU est constituée d’un seul associé qui est donc à la tête de la société.

Cet unique associé est assimilé salarié, mais pas travailleur indépendant. Créer une SASU permet donc de bénéficier d’une protection sociale à l’instar de tous les salariés. En d’autres termes, le dirigeant est affilié au Régime général de la Sécurité Sociale. Il est donc en droit de cotiser aux caisses AGIRC et en bénéficie de tous les avantages, notamment le droit à la retraite. Ce point de détail est d’ailleurs parmi les principales raisons qui poussent les autoentrepreneurs à créer une SASU.

Le statut est souple

Sa souplesse est une autre raison de créer une SASU sans plus attendre si l’on souhaite travailler à son compte et constituer sa propre société. De nombreux secteurs d’activités sont en effet compatibles avec cette forme juridique. Ainsi, elle est de plus en plus plébiscitée par les travailleurs indépendants, tous secteurs d’activité confondus :

  • Commerce

  • Industrie

  • Artisanat

  • Agriculture

  • Etc.

Cette souplesse s’applique également aux conditions de constitution de la société puisqu’il est possible d’intégrer des règles spécifiques dans les statuts. Cette possibilité permet à tout un chacun de trouver une solution sur-mesure pour son entreprise. Par ailleurs, le passage vers une SAS ou Société par actions simplifiée est très facile. C’est bon à savoir puisque la structure peut se développer et peut nécessiter l’intégration d’autres associés.

La gestion est facilitée

Créer une SASU est vivement recommandé pour anticiper diverses évolutions. Citons entre autres les transformations, les rachats d’actions ou les cessions au profit d’héritiers ou d’autres associés. Les démarches sont plus faciles avec une SASU, comparées à celles d’autres formes juridiques.

D’autre part, le fait qu’il n’y ait qu’un associé unique facilite grandement les prises de décision. Tout se fait plus rapidement et sans discussion. Il y a forcément une certaine pression, mais être le seul dirigeant peut faire gagner beaucoup de temps, dans certains cas.

Par ailleurs, la SASU est normalement assujettie à l’impôt sur les sociétés. Le dirigeant peut toutefois demander qu’elle soit soumise à l’impôt sur le revenu au moment de créer une SASU. C’est possible sur une durée maximale de 5 ans et c’est plus avantageux puisque les revenus sont plus faibles au début. Le dirigeant est donc libre de demander à tout moment que sa société soit assujettie à l’impôt sur les sociétés.

Créer une SASU vous est vivement recommandée si vous travailler seul. Bénéficiez alors de tous les avantages de cette forme juridique et ayez la liberté de la modifier quand vous en ressentez le besoin. En tout cas, soyez le mieux informé possible pour créer votre entreprise en toute sérénité. Les plateformes comme Entreprise et Compagnie vous seront d’une grande aide pour faire les choses dans les règles de l’art.

anna