Guide de conseils d'infos pour créer et développer votre PME

Dalle podotactile : qu’est-ce que c’est concrètement  ?

Il n’est pas rare de voir des dalles podotactiles dans les lieux publics et les établissements recevant des personnes malvoyantes. Elles sont facilement reconnaissables. Et pourtant, certaines personnes ignorent encore leur existence. Une chose est sûre, les dalles podotactiles sont très utiles en matière de sécurité. Pour plus de détails sur ce sujet, il convient de consulter cet article.

Dalle podotactile : de quoi s’agit-il exactement ?

Il existe plusieurs moyens de sécuriser une zone dangereuse dans un établissement qui reçoit régulièrement du public. Il peut s’agir d’un magasin, d’un théâtre ou d’une salle de cinéma. Dans tous les cas, parmi les visiteurs, il y a parfois des personnes malvoyantes. Afin de les protéger contre les risques d’accident (une chute, par exemple), il convient de mettre en place des dalles podotactiles. Celles-ci sont également appelées bandes d’éveil de vigilance (BEV). Elles permettent de prévenir les individus ayant une déficience visuelle de passage dans une zone dangereuse. Sans ces rails de guidage, les incidents seront inévitables, et les blessures occasionnées pourraient être graves.

Il est ainsi envisageable d’opter pour une dalle podotactile pour prévenir les malvoyants d’un danger imminent. Si elle est placée au bon endroit, les risques d’accidents seront réduits. Les dalles podotactiles sont faciles à reconnaître. Il est tout à fait possible de détecter leur présence avec des chaussures de sécurité. Les BEV ont été spécialement conçues pour les aveugles utilisant une canne blanche. Il en va de même pour les bandes d’aide à l’orientation (BAO). Elles s’avèrent indispensables pour guider les personnes malvoyantes dans un magasin ou une entreprise. La plupart des dalles podotactiles sont colorées en blanc. Mais d’autres coloris sont disponibles pour les modèles plus évolués.

Les dalles podotactiles sont-elles obligatoires  ?

Afin de garantir la sécurité des personnes malvoyantes ou aveugles visitant un établissement commercial, par exemple, la mise en place d’une bande podotactile constitue une option envisageable. Il est aussi possible d’en trouver dans une entreprise et à l’extérieur dans la rue. En vertu du Décret 2006-1657 du 21 décembre 2006 (article 2), les dalles podotactiles sont obligatoires sur les quais d’accès aux transports, au niveau d’une traversée de voie (route) et en haut d’un escalier. C’est notamment le cas des BEV (bandes d’éveil de vigilance). En ce qui concerne les BAO (bandes d’aide à l’orientation), elles ne sont pas obligatoires, mais optionnelles.

Pour offrir à ses clients une meilleure sécurité dans son point de vente, il est donc conseillé d’y installer une bande podotactile. Il faut qu’elle soit placée dans les zones présentant un danger pour les visiteurs malvoyants. Bien entendu, la mise en place d’une BEV ou d’une BAO doit être confiée à des mains expertes. Afin de garantir l’efficacité d’une dalle podotactile, il faut respecter quelques règles. Plus concrètement, elle doit être espacée de 50 cm de l’obstacle à signaler, et doit être placée en parallèle avec la bordure du trottoir ou la descente. Aussi, elle doit être contrastée par rapport au sol. Il en est de même pour les clous podotactiles. À noter que la largeur standard réglementaire d’une BEV est de 58, 75 cm (40 cm pour les quais de transports en commun).

anna

expert comptable